Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : L'Apoèzie
  • : Ce blog me sert de recueil de textes...
  • Contact

Musique

Recherche

Nombre de visiteurs

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Top articles

  • Tare belle

    10 novembre 2009 ( #L'Apoézie )

    Craignant de voir planer son ombre sur la terre, Eloignée du ciel pur comme du bleu de l’air, Ma vie ressemble fort à celle d’un oiseau Qui resterait en bas bien plus souvent qu’en haut ! Si sa voix m’est de l’encre aux doigts de ce poignet, Je la contemple...

  • L'Humanité

    10 novembre 2009 ( #L'Apoézie )

    Connais-tu ce berceau, cet endroit, cette tombe, Où les vautours sont moins méchants que les colombes ? As-tu croisé cet arbre, auquel poussent, d’où tombent, Amphigouriques, clairs, colorément abscons, Cime loin de la terre, racines tout au fond, Feuilles,...

  • L'Essentielle

    11 août 2010 ( #L'Apoézie )

    Océans traversés de chemins de navires, Epoumonantes mers, bateaux gonflés de voiles, Tempêtes inconnues qui croisez mes délires, Quand l’un de vous me perd, son étoile me guide ! Elle est à mon talent ce sens qui lui manquait ; Son oeil en mon argile...

  • L'herbe et la légéreté

    28 juin 2010 ( #L'Apoézie )

    A lire aux anges, quand le monde aura passé... Dormant encore blanche aux draps de la vallée, La brume repoussait l’heure de s’élever, Mais la chaleur tintant, comme les jours d’après, Les nuages baillant se mettaient à monter… S’étirant lentement, de...

  • Terre ferme

    10 novembre 2009 ( #L'Apoézie )

    Si mes jours ont été bateaux, Des bouts de moi sur beaucoup d’eau, Malgré mille vents, mille orages, Les gifles vaguant mon visage, J’en ai vu tant et tant, tant gais, Sur l’amer qui les promenait, Que resongeant à leurs sillages, Aux doutes tus, aux...

  • L'Oeuvre

    10 août 2010 ( #L'Apoézie )

    Votre corps serait frêle et votre esprit joli, Vous seriez ce cantique écrit dedans la chair, Tout serait à sa place et j’en serais ravi, Vous seriez, Infinie, ce qui m’est le plus cher... En repoussant l’instant d’entendre votre voix, Muet vous contempler...

  • Sans C

    11 novembre 2009 ( #L'Apoézie )

    Sous le pont des sourires, Au milieu des serments, Le flot du souvenir Coule inlassablement. Tout semble être pareil, Aux alentours des gens, Mêmes bruits dans l’oreille, Mais m’en plaindre à présent... Survivant au linceul Qu’est devenue ta voix, Le...

  • Mise à vie

    23 novembre 2009 ( #L'Apoézie )

    Comme la force est robe aux bêtes andalouses, Que leur sang, en tombant, teinte leur mort de gloire, Mes yeux piqués du bleu que le ciel te jalouse, Trouvaient dessous ses coups leur unique victoire ! Rêvant de retourner dans ce pays qu’ils cherchent,...

  • Errant

    30 mai 2010 ( #L'Apoézie )

    Prostré tel un enfant qui n'avait plus de père, Comme un dieu condamné, comme une force au vent, Chaque nuit, chaque jour, n'ayant rien d'autre à faire, Ce héros résigné, ce timide géant, Regardait une aiguille à sa montre de fer... Ne faisant que passer,...

  • Quand

    11 novembre 2009 ( #L'Apoézie )

    Quand vous retournerez votre beauté fanée Sur les jours disparus, sur les années passées, Quand vous n'aurez sur vous que les yeux des miroirs, Les souvenirs éteints du fond de vos regards, Quand vous repenserez aux amours effacés, Aux lettres oubliées,...

  • La demande en absence

    11 novembre 2009 ( #L'Apoézie )

    - Puisque je dois mourir, que mon heure s’en va, Que ce qui m’habitait me délaisse déjà, Que la rime comblée cherche un nouveau poète, Que les muses lassées comme un amant me jettent… Puisque je suis rempli de ce que j’ai donné, Que je n’ai même plus...

  • Merci

    11 novembre 2009 ( #L'Apoézie )

    Si les sons qu’il sourdait doivent m’être payés, J’avoue, je vous en veux de nous avoir trompés… Instrument de musique où tant d’amour passait, Mon cœur n’a-t-il été qu’un bois sous un archer ? En m’offrant ce paquet, qu’avez-vous donc en tête, Remboursez-vous...

  • Au-delà...

    05 juin 2010 ( #L'Apoézie )

    Sur la paroi le lierre et la mousse sur l'eau Voyaient nos yeux perçants s'égarer à travers Des endroits oubliés nous croyant à l'envers. Partout, des bouts de murs, des mares en morceaux, Que la végétation ne couvrait pas de vert, Nous laissaient entrevoir...

  • Lettre à mon assassin

    11 novembre 2009 ( #L'Apoézie )

    Stupide phaéton, imbécile cocher, Croyant que ton fatum était ma destinée, Je te voyais frapper, fouailler ma volonté ! Zoïle de moi-même, injuste ! insatisfait ! Vers où je n’allais pas je devais avancer, Et galoper toujours quand je voulais marcher...

  • Le vieux peintre

    11 novembre 2009 ( #L'Apoézie )

    A Jacques Michaud, père d'Eddy Le visage gravé comme un tableau de maître, Aux façades vieillies, aux encor bellement, Redécouvrant le beau sous des fissures traîtres, Ses regards accrochaient ses souvenirs d’enfant. La console des ans soutenait son visage,...

  • Cent forces

    11 novembre 2009 ( #L'Apoézie )

    A force de plonger La surface de mes matins Dans le fond lointain de ses yeux… A force de passer Le blanc tout vide de mes mains Dans ce qu’il reste de nous deux… A force d’emprunter Jusqu’au souvenir des chemins Que nous dessinions sous les cieux… A...

  • Les vieux amants

    04 juin 2010 ( #L'Apoézie )

    Le ciel était un soir beaucoup moins grand que gris, Tous nos bras inquiets cherchaient à se tenir, Nous pleurions sur nos corps, sur la mer assombrie Qui portait toujours plus de vent que de navires. Dans une forêt de cailloux, semblables à des feuilles,...

  • Prière

    11 novembre 2009 ( #L'Apoézie )

    Car il faut, Poésie, Qu’en chaque âme tu rentres, Et qu’à chaque amnésie, Tu réveilles le ventre, Dans l’âme de la terre Invente le désir, Redonne-lui un père, Un printemps où sourire. Puisque n’ayant compris Les fous de nos villages, Nous avons la folie...

  • Mon Âme

    11 novembre 2009 ( #L'Apoézie )

    Quand je serai, petit, grand-père grâce à toi, Brume de souvenirs, vieillard bien éphémère, Quand tu découvriras, peut-être grâce à moi, L'amitié que l'on trouve en l'ami que l'on perd, Quand je n'aurai plus rien que ton regard d'enfant, Pour y voir mon...

  • Rivière

    28 février 2010 ( #L'Apoézie )

    Près d'un arbre où courait la rivière immobile, Ton silence et le mien s'inventaient des histoires, L'herbe tout doucement poussant verte et tranquille, Un ciel chargé d'été scintillait dans le soir... Un lent bonheur tombait, nous parcourant le dos,...

  • Chapeau !

    11 novembre 2009 ( #L'Apoézie )

    Alliance éternelle aux éphémères ombres, J'espérais l'arc-en-ciel aux nuages sans nombre. La source a son rocher, mon cœur avait ses pierres, Mon âme ensanglotée gonflant sous mes paupières. Mon humeur anthracite et son pelage sombre Frôlaient ton joli...

  • Mente à l'eau

    01 mai 2010 ( #L'Apoézie )

    C’était au temps sucré des prunes et des pêches, Te berçant au bruit sourd de son moteur diesel, Un jour nous promenait dans un bateau de pêche. Hypnotique et charmant, entêtant, gras, lent, lourd, Le raffut comme un chant, le rafiot comme un temple,...

  • Instantané

    07 novembre 2009 ( #L'Apoézie )

    Remplie d’un peu d’amour, d’une nuit de café, De terre de Limoges, de dessins passés, D’une anse à son pourtour, de la chaleur tombée, D’un sucre insoupçonné, d’une cuiller dorée, D’un nuage de lait, de lèvres approchées, De cercles ondulants sous des...

  • Sot, mais...

    11 novembre 2009 ( #L'Apoézie )

    Dans la plaine où j’étais j’ai vu mille montagnes, Et la plaine disait : « Qui pourrait les toucher ? » Si je n’en vois plus qu’une en m’étant approché, Je trouve en y montant ma terre de cocagne. Chacune de nos vies est de l’autre le sens, Mais toutes...

  • Le Condamné

    16 mai 2011 ( #L'Apoézie )

    Comme le condamné balance à sa potence, Chacun me voit pendu à l’étoile qui luit. Je m’agite et j’en tends la corde de l’enfance, Qui m’étrangle plus vite que le temps qui fuit. Les âmes des damnées et des années futures Planent autour de moi comme orfraies...

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>