Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : L'Apoèzie
  • : Ce blog me sert de recueil de textes...
  • Contact

Musique

Recherche

Nombre de visiteurs

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog
26 septembre 2011 1 26 /09 /septembre /2011 19:45

 

L’orage gronde, et l’onde, et roulent

Sous les cieux ivres de colère, de fureur,

Les humains lourds d’angoisse, écrasés par l’horreur

Des rochers assassins que leurs sommets éboulent.

 

Voici la fin qu’aucun n’attendait plus, stupeur,

Les mers sont déchainées, le monde n’est que houle,

Leurs entrailles, leur bouche, engloutissent ces foules

Qui se gorgeaient du mal et riaient du malheur.

 

La lumière vacille, en tout cas n’est plus blanche,

Tout meurt, titube, crie, rien ne va droit, tout penche,

Il semble que la Vie fuit l’homme en vagissant.

 

Les ténèbres sont là qu’un hurlement promène…

Mais ils ont disparu les chiens avec leurs chaines,

Vois, l’arrogance est morte avec leurs aboiements.

 

 

Sébastien Broucke

24 septembre 2011. 19h45 – 20h15.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires