Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : L'Apoèzie
  • : Ce blog me sert de recueil de textes...
  • Contact

Musique

Recherche

Nombre de visiteurs

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog
14 octobre 2013 1 14 /10 /octobre /2013 19:00

Jolie femme

 

Nous pensions, nous rêvions, succombions l’un à l’autre,

Mais timides tous deux nous ne nous parlions pas.

 

Puis un dimanche en juin, sans Dieu, sans patenôtres,

Nous prîmes loin du temple un céleste repas.

 

Je t’avais vue t’enfuir dessous ta blanche ombrelle,

Pour longer ce ruisseau qui sortait du village...

 

Le soleil échouant à frôler ton visage,

Tes cheveux ondulaient sur tes claires dentelles,

Les reflets irisés des lumières du ciel.

 

Sur ta robe où coulaient tant de lait que de miels,

Les arbres tournoyaient les ombres de leurs branches,

Mélangeant en mon cœur au rythme de tes hanches,

La passion de te voir au bonheur de t’attendre.

 

Ce jour-là je courus où tu aimais t’étendre…

 

Sébastien Broucke

13 octobre 2013

Partager cet article
Repost0

commentaires