Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : L'Apoèzie
  • : Ce blog me sert de recueil de textes...
  • Contact

Musique

Recherche

Nombre de visiteurs

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog
8 septembre 2013 7 08 /09 /septembre /2013 16:30

Femme-aux-yeux-bandes.jpg

 

Il pleuviote et tout tousse et toutes,

La pluie leur voilant les montagnes,

Les rus ruant dans leurs campagnes,

Voient déjà l’hiver sur la route.

 

Le soir est gris, grises les gouttes,

La campagne au printemps si verte,

Atteinte de novembre inerte,

Pleuvine aux mamans doute à doute.

 

Les fleurs ont fané dans les vases,

Les jours aux jours se paraphrasent,

En se plaignant de la poitrine.

 

Se peut-il qu’un soleil essuie,

L’humeur de ces mères chagrines,

Qui voient que la Mort n’a pas fui…

 

Sébastien Broucke

8 septembre 2013

Partager cet article
Repost0

commentaires