Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : L'Apoèzie
  • : Ce blog me sert de recueil de textes...
  • Contact

Musique

Recherche

Nombre de visiteurs

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog
1 octobre 2010 5 01 /10 /octobre /2010 12:15

 

Le torero

 

 

Un instant éblouis par l'éclat des miroirs,

Le corps jeune, tendu, son âme encor blafarde,

Vêtus de mille feux et de couleurs criardes,

Il traverse sans voix les clameurs d'un couloir...

 

Assoiffé de lumière, épris de dérisoire,

Ce clown invaincu va, prie, svelte, imperturbable,

Et l'étrange folie qui nous le rend aimable

Savoure de sa vie la grandeur illusoire...

 

Le silence se fait quand les portes s'entrouvrent,

Il entre, voilà Rome, un enfant soudain brille,

Et tandis qu'un soleil plante ses banderilles

Une arène enflammée de hourras se recouvre...

 

L'odeur de la mort monte à force d'applaudir,

Qui versera son sang dans ce cirque de sable,

Le danseur en guirlande ou l'astre de l'étable ?!...

Mais puisque la souffrance engendre leur plaisir...

 

Pensant à ses jardins, verts hier de l'espoir,

Où l'herbe poussait belle, abondante, si grasse,

Voyant tant de poussière en aussi peu d'espace,

L'animal excédé semble impuissant ce soir...

 

Pendant qu'un torero maquillé de sa gloire,

Parade courageux dans ce grand carnaval,

Au fin fond de l'Espagne, ignorant le final,

Paissent des taureaux lourds, étincelants de noir...

 

 

Taureau

 

 

Sébastien Broucke

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

J
<br /> <br /> Excellent !<br /> <br /> <br /> j'ai pensé un court instant à Cabrel.<br /> <br /> <br /> A+  Jean-Claude<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre