Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : L'Apoèzie
  • : Ce blog me sert de recueil de textes...
  • Contact

Musique

Recherche

Nombre de visiteurs

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog
5 octobre 2013 6 05 /10 /octobre /2013 15:00

 

Femme-triste.gif

 

Nous vînmes parfaits, purs, nous partons pervertis,

Vers cet endroit où l’ombre est l’unique lueur ;

On se cabre où l’on tombe et la terre engloutit

Notre cocasse orgueil et nos huit cent mille heures.

 

Tout a la même fin, aucune issue meilleure,

Même les plus chanceux sont les plus décatis,

Il n’est qu’à voir l’outrage ayant flétri nos cœurs,

Les chairs qu’au dernier jour la mort assujettit.

 

J’ai tenté résister, gagner quelques semaines,

Mais vivre c’est aimer ce bras qui vous assène

Un soir le coup fatal sonnant l’ultime nuit.

 

Survivre porte en soi cette douce habitude,

De se lever matin bouffie de certitudes,

Puis vient l’heure où vous brise un soleil qui vous fuit.

 

Sébastien Broucke

4 & 5 octobre 2013

Partager cet article
Repost0

commentaires