Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : L'Apoèzie
  • : Ce blog me sert de recueil de textes...
  • Contact

Musique

Recherche

Nombre de visiteurs

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog
25 septembre 2013 3 25 /09 /septembre /2013 19:30

Dunes.jpg

 

Ainsi que la chaleur s’affale sur la dune,

Invisible toujours aux os ensevelies,

Je n’ai pas remarqué s’étendant sur mon lit,

Ton âme évaporant mes restes de rancune.

 

Pourtant, vaporisant cette ire inopportune,

En ta respiration mon humeur s’embellit,

Et mon cœur empierré lentement s’amollit,

Puisque ton souffle est fleurs, ma chevelure brune.

 

O bénédiction, j’aurai connu sur terre,

Un amour transparent plus doux qu’un vent solaire !

En démêlant tes jours sur ma vie dissolue,

 

La main de Dieu prend soin de ma chair harassée,

Et goûtant l’infini d’être enfin caressée,

Mon âme, ce désert, boit au ciel absolu.

 

 

Sébastien Broucke

25 septembre 2013

 

Partager cet article
Repost0

commentaires